vendredi 19 mai 2017

Le tailleur de pierre

"La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d'oeil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant.
Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs..."
Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille?
Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa, Patrick Hedström mène l'enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines - querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles - dont les origines peuvent remonter jusqu'aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle.


Erica vient d'accoucher. Alors qu'elle entame une sorte de Baby Blues, Patrick, son compagnon, est ravi de pouvoir échapper à ce nouveau quotidien en s'immergeant dans le travail. Malheureusement, la nouvelle enquête qui vient de s'ouvrir ne va pas lui remonter le moral, loin de là. Une petite fille est retrouvée morte, noyée. Quand il l'aperçoit, il ne peut cacher sa stupéfaction : c'est Sara, la fille de Charlotte, proche amie d'Erica. 

Le meurtre d'un enfant est souvent perçu comme un horrible crime, bien pire que celui d'un adulte. Bien sûr, qui peut bien en vouloir à un enfant? Patrick et son équipe sont un peu dans l'impasse, ils n'ont aucun indice pour démarrer l'enquête. Comme il faut bien commencer quelque part, ils se penchent sur le voisin de la famille. Depuis plusieurs années, la grand-mère de Sara est en conflit permanent avec lui. Se serait-il vengé sur la petite? 
Les soupçons se portent également  sur le fils dudit voisin, un jeune homme étrange qui présente des troubles du comportement. Est-ce une raison suffisante pour l'accuser?
Et les parents de Sara? Où était le père de la fillette au moment des faits? 

Pédophilie, adultère...chacun ses secrets. Préjugés, précipitation, intuitions, chacun sa manière de voir les choses. 

En parallèle, nous suivons l'histoire d'Agnès, une jeune fille hautaine et arrogante qui s'éprend d'un ouvrier tailleur de pierre, à ses risques et périls. Je me suis longtemps posé la question du rapport entre Agnès et la petite fille noyée car forcément il y en a un. Finalement, tout s'est éclairé bien avant la fin du roman. 

Pendant ce temps, Erica gère comme elle peut son baby blues. Quant à Anna, sa soeur, personne n'a de nouvelles : elle tente de survivre et de protéger ses enfants de son mari violent. 

Encore un bon polar de Camilla Läckberg, même si le suspens n'est pas à son comble jusqu'à la fin (les doutes sur l'identité du coupable s'intensifient de page en page).  Il s'agit du troisième roman des enquêtes de Patrick Hedström et pour l'instant je ne m'en lasse pas. 

Lu dans le cadre du Challenge Thriller et Polar


Et du Défi Lecture 2017, Catégorie 22 : Un livre dans lequel il pleut (oui, il pleut en Suède). 



De pourpre et de soie

Londres, 1939. Quand Ada commence à travailler au sein d'un atelier de mode de Dover Street, la belle jeune femme rêve d'une carriè...