dimanche 31 août 2014

7 jours et des merveilles #23

Ma semaine en mots et en images pour Manue Parle : 
Cette semaine, ça va être beaucoup de mots et très peu d'images. Je n'ai pas pris de photos de la semaine ! 
Une semaine chargée, riche en surprises. 

Lundi, deux coups de téléphone:
- le premier me demandait si je pouvais commencer le boulot avec une semaine d'avance.
- le deuxième me disait qu'A. avait une place à l'école

Il fallait donc trouver quelqu'un pour s'occuper de A. cette semaine puis pour les semaines suivantes ! 

Mardi, j'ai donc commencé un nouveau boulot :  il s'agit d'un remplacement d'un mois. L'équipe est sympathique, ça devrait le faire ! 

Mercredi, nous avons rencontré une personne pour garder A. à partir de la rentrée (trouvée rapidement grâce à mon petit frère). Petit Mari est allé inscrire A. à la mairie et j'ai aussi commandé un joli sac à dos pour la rentrée ! 

Jeudi , A. a commencé à me taper ... le contre - coup de la reprise ? J'ai discuté avec elle, je lui ai demandé si elle m'en voulait d'aller au boulot ... a priori, c'est ça. C'est vrai qu'elle n'a pas eu beaucoup de temps pour se faire à l'idée ... Mon petit coeur ! 

Vendredi , nous avions rendez - vous avec le directeur de l'école. On a visité les locaux, A. a vu sa classe et ne voulait plus en sortir ! Elle sera dans la classe d'Elizabeth. 

Samedi, nous sommes allés faire des achats : des ballerines pour l'école et un réhausseur pour mettre dans la voiture d'Emilie (qui ira chercher A. à l'école). 
Une amie nous a donné des places pour le cirque sur l'eau. On a donc fait Métro - Mc Do - Cirque ! A. adore le métro ! 
Nous avons été vraiment déçus même si A. s'est bien amusée. On a regardé une heure de spectacle: deux numéros d'acrobates, un numéro de diabolo, des éléphants, des animaux ( ânes, poneys ...) qui sautent des haies (et se font fouetter en passant), des dromadaires, une voiture qui se transforme en robot ! Et voilà ... après cela, une demi-heure d'entracte. 
Le cirque s'appelant "Cirque sur l'eau", on a supposé que les numéros d'eau étaient après l'entracte mais nous ne sommes pas restés. A. était fatiguée et nous, déçus. 
Mais avant de partir, A. a pu faire un tour de poney ! Nous, parents étions complètement flippés qu'elle tombe (il faut savoir que nous ne sommes pas trop "poney") alors qu'A. était toute contente et trop fière ! Une bonne soirée pour elle, c'est le principal. 





Je vous souhaite une belle semaine et une bonne rentrée ! 



lundi 25 août 2014

7 jours et des merveilles #22

Une semaine avec très peu de photos ...
Une semaine sans A. , donc : une semaine de repos.
Une semaine toute tranquille.
Une semaine avec un grand vide quand même.
Mais une semaine qui fait du bien.



Revenus de week-end, nous avions rapporté de bons produits de Belle - île ! Miam.



Nous nous sommes baladé dans le centre ville : voir ce qui avait changé (ou pas) depuis toutes ces années loin d'ici ... Et puis la photo "Souvenir des années étudiantes" : la rue Saint - Michel. 


Nous en avons profité aussi pour aller manger en amoureux ! Bon, le repas n'est pas très glamour mais qu'est - ce - que c'était bon ! Et puis surtout, on est allés au cinéma ! Depuis 2011 nous n'y avions pas été (ouais, quand même ...). Pour les curieux, on a vu "Qu'est - ce - qu'on a fait au bon Dieu". 


Vendredi après - midi, on est partis rejoindre notre "bébé" ! Bébé qui d'ailleurs, n'a pas voulu nous parlé de la semaine au téléphone car "elle était occupée". On s'est demandé si on allait pas la récupérer seulement en Octobre ...

Ce fut un week-end plutôt calme (même pas de photo de plage!). 
On a cueilli les tomates dans la serre. 
On a goûté les pouce - pieds que Papy est allé pêché. 




Voilà une semaine tout calme pour Madame Parle.

jeudi 21 août 2014

La ballade de Lila K.



Quatrième de couverture : Une jeune femme, Lila K., fragile et volontaire, raconte son histoire. Un jour, des hommes en noir l'ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi - pensionnat mi - prison, où on l'a prise en charge. Surdouée, asociale, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Son obsession : retrouver sa mère, recouvrer sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d'un univers étrange dans lequel les livres n'ont plus droit de cité...

Les souvenirs de Lila sont brouillés. Elle se souvient de la pièce où elle était enfermée avec une sonde dans le nez car elle ne voulait rien avaler. Lila n'aime pas la lumière qui lui brûle les yeux et ne supporte pas le contact des autres. Lila a désormais la stricte interdiction de prononcer le nom de sa mère. Lila doit réapprendre à marcher mais aussi à parler. Lila doit réapprendre à vivre. Cette lourde tâche sera celle de Monsieur Kauffman, un éducateur qui va réussir à s'attirer la sympathie de la fillette. Grâce à lui, Lila ira de mieux en mieux, d'autant plus qu'il lui a fait une promesse: celle de l'aider à retrouver sa mère quoiqu'il arrive. Mais Kauffman est remplacé et meurt subitement.

Pourtant, Lila ne perd pas espoir. A sa majorité, elle sort du Centre où elle est retenue pour aller vivre dans un appartement et trouve un travail. Son but est toujours le même : retrouver sa mère. Mais ce n'est pas simple : dans ce monde des années 2200, tout est contrôlé, les caméras sont partout jusque dans les foyers, tous les faits et gestes sont épiés. Il faudra faire preuve d'intelligence et d'audace pour ne pas attirer l'attention et risquer de retourner au Centre.

J'ai repéré ce roman chez Bianca, encore une fois et je l'ai vu également sur d'autres blogs dont les critiques étaient très bonnes. 
J'avais un peu peur car je lis rarement des fictions qui se situent dans le futur mais j'ai vite été rassurée. L'histoire et les personnages sont proches de nous. On ne parle pas de voitures volantes et de robots. C'est l'histoire "simple" d'une petite fille séparée de sa mère. Nous sommes comme Lila, nous ne connaissons pas les raisons de cet enlèvement, nous découvrons son histoire en même temps qu'elle et je dirai même plus: nous avons envie de savoir et de comprendre aussi.

En - dehors de l'histoire de Lila, nous découvrons un futur hyper sécurisé où chaque matin, nos urines sont analysées pour vérifier la consommation de drogues en tous genres, où les caméras sont omniprésentes, où on peut choisir le fond de nos murs grâce à une télécommande, où la banlieue actuelle devient une "Zone" avec accès contrôlé, etc ... Dans ce monde, les livres sont numérisés (avant d'être détruits) mais certains passages coupés. Les informations sont contrôlées et censurées. Ne serait - ce pas déjà un peu comme ça déjà d'ailleurs?Ce serait donc ça, l'évolution de notre société?  Moi qui ait un peu peur de l'avenir, je ne suis pas rassurée ! Du moins pour nos enfants ...

Ma note : 4,5/5

L'avis d'Emeline : ici



lundi 18 août 2014

7 jours et des merveilles #21

De retour pour le rdv de Madame Parle : Ma semaine en Instagram.

On essaye de s'habituer à notre nouvel univers.
On essaye de trouver des occupations malgré le temps très mitigé.
Et on passe un joli week-end ...



Une petite ballade sur le bord de la Vilaine et une écluse joliment décorée.


Un rendez - vous pour une consultation et une mini - écho pour vérifier le coeur de Bébé qu'on n'entendait pas. Résultat : Bébé mesure parfaitement ce qu'on attend de lui.


L'apprentissage d'un jeu de cartes avec des règles adaptées à son âge.


Une guirlande de photos Instagram dans l'entrée.


La fabrication d'une voiture avec un rouleau de papier toilette et de la feutrine.


En route pour Belle - île ! 


Une sortie à la plage.


Un essayage pour aller sur le bateau de Papy avec ma copine Pauline. A., trop heureuse, ne voulait plus le quitter et courait dans le jardin avec. Un peu plus et elle aurait dormi avec aussi ! 


Après un mois de "On va voir un autre feu d'artifice", le grand jour est arrivé pour A. Un feu très court et beaucoup moins bien que celui du 14 Juillet! 


Et puis on croise un ancien président ...


Et puis on bouge, on chante, au concert de Soldat Louis malgré un public très, très mou du genou. 


Une petite vue du haut de Sauzon bien sympathique.


Et surprise, la copine de Lorient de passage sur l'île ! 


Et, et, et ... la fin du week-end est arrivée ! 
Et nous allons passer cette nouvelle semaine à deux, A. étant restée  sur l'île. 

Pour nous suivre sur Instagram : Par ici

jeudi 14 août 2014

Votre avis


Aujourd'hui, j'aimerai connaître votre avis. J'espère que vous pourrez prendre le temps de répondre à certaines des questions que je vais poser. 

Pourquoi? 

Parce que je m'interroge sur l'utilité de mon blog. Mon intérêt, je le connais bien sûr. Je sais pour quoi je le fais et pourquoi depuis sa création je ne l'ai pas laissé tomber. Seulement, je me demande pourquoi je le tiens public alors qu'il serait tout aussi bien en privé.

Parce que je me demande pourquoi certains blogs sont plus lus que d'autres alors que de mon avis, ils ne sont pas forcément plus intéressants que d'autres.

Parce que je me remets en question, comme beaucoup ...

Parce que ça pourrait m'aider à m'améliorer (ceci dit, je ne parlerai pas pour autant de choses dont je n'ai pas envie ...).

Et puis, je pourrais trouver d'autres raisons...

Questions : (certaines pourront vous paraître assez proches)

Qu'est-ce qui est important pour vous dans un blog?

Qu'aimez - vous trouver dans un blog, que recherchez - vous?

Quels sont les articles qui vous intéressent le plus?

Quels blogs lisez vous le plus (généralités : beauté, cuisine, puériculture ...)?

Qu'est - ce qui vous pousse à commenter un billet?

Le design est-il important pour vous? (Je précise que je n'ai absolument pas les moyens de payer pour quoi que ce soit dans ce domaine).

Que pensez - vous, sincèrement, de ce blog? (Je suis quelqu'un de gentil, je ne vous taperai pas ! ).

Des conseils?

Je remercie les personnes qui prendront le temps de répondre : vous n'êtes pas obligés de répondre à toutes.
Je remercie les personnes qui voudront bien partager ce billet pour avoir le plus d'avis possibles (ben oui, sinon, ça sert pas à grand chose!).

Merci ! Bonne journée à tous et toutes !






mercredi 13 août 2014

Le plus petit baiser jamais recensé



Quatrième de couverture : Un inventeur dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l'embrasse. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d'un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l'inventeur se lance alors à la recherche de celle "qui fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de coeur". Ces deux grands brûlés de l'amour sauront - ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire? 

Un vrai faux polar romantique, regorgeant de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock'n'roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky. 

J'avais repéré ce titre sur le blog de Bianca, qui, même si elle n'en fait pas l'éloge, m'a donné envie de le lire. C'est le genre d'histoire que je n'ai pas l'habitude de lire de moi - même (je crois que c'est pour cela d'ailleurs qu'il m'a donné envie) et je n'ai pas été déçue pour le coup. 

Celui qui se ballade avec son coeur en pièces détachées dans une boîte à chaussures, vestige de son histoire d'amour passée, se met à croire à nouveau au bonheur grâce à la rencontre d'une fille en robe à pois bleus. Disparue alors qu'ils échangeaient leur premier baiser, le plus petit jamais recensé, il se jure de la retrouver coûte que coûte. 
C'est avec l'aide d'Elvis, un perroquet magique et de Gaspard Neige, un vieux détective, qu'il va tenter de retrouver cette fille mystérieuse. 

Etant inventeur de son métier, il va devoir faire preuve d'ingéniosité pour arriver à ses fins : reproduire le son de ses poumons ainsi que le goût de ses lèvres afin qu'Elvis puisse la localiser. 

Je vais sans doute me répéter car c'est un mot que j'utilise beaucoup dans mes avis mais cette histoire est remplie de poésie. On peut dire que Mathias Malzieu a l'art de manier les mots. Ils se combinent entre eux jusqu'à former de longues guimauves de mots colorés et sucrés. On les avale avec boulimie et sans jamais être écoeuré! Pire, on en redemande encore. Ce livre est beau, bon et il est magique. Une jolie histoire pour sortir du quotidien, pour imaginer, pour rêver l'amour. 

A vous !

Ma note : 4/5

L'avis d'Emeline : ici

mardi 12 août 2014

Summer swap

Le voici le voilà, le billet du Summer Swap ! 
Non, je ne suis pas en retard, ce n'était qu'au mois de Juin ...

Le Summer Swap, c'est le swap organisé par Anne - Claire du blog Lillune.
Comme son nom l'indique, il fallait composer un petit colis en rapport avec l'été ...
Pour ma part, j'ai envoyé un colis à Anne - Claire elle - même, que vous pouvez aller voir sur son blog. J'ai eu un petit bug, j'ai envoyé un livre sur le thème de l'hiver ... (me demandez pas pourquoi). 

Et j'ai reçu un joli colis de la part de Stéphanie et de sa petite Emma:


Emma avait choisi un joli papier cadeau "Princesses" pour emballer les petits cadeaux (je n'ai pas eu le temps de le prendre en photo, trop pressée d'ouvrir). 

Le contenu du colis: 

- Un chouette Tote Bag

- Une pochette imperméable pour Smartphone : très pratique, je l'emmène sur la plage et je peux utiliser mon téléphone normalement ! Je ne connaissais pas et je trouve ça super. 

- Des bracelets à la citronnelle : Malheureusement, les moustiques qui sont chez nous sont des coriaces et je me suis tout de même fait mangée bien comme il faut ...

- Un stylo avec mon prénom : qui osera me le voler?

- Un cahier de stickers et de coloriages Disney pour A et des bracelets Disney qui ne sont pas sur la photo car A. a voulu les prendre de suite!

- Des stickers pour la chambre de A. : pas encore utilisés, la chambre n'est pas finie. 

- Un savon au chocolat !

- Un lait pour le corps : mon produit de soin préféré.

- Des biscuits délicieux dans une jolie boîte et une gourmandise à la cacahuète (j'espère que je ne me trompe pas, j'ai eu un doute en mettant cette dernière sur la photo étant donné que j'ai reçu deux swaps presque en même temps). 






En conclusion, encore un chouette swap ! 
Merci à Anne - Claire pour l'organisation de ce swap et à Stéphanie pour son chouette colis ! Et des bisous à Emma ! 

lundi 11 août 2014

Sentiers [Pointe des Poulains - Sauzon]

Lors de notre dernier passage à Belle - île, Petit Mari et moi avons profité de la sieste d'A. pour aller nous ballader. (Rassurez - vous, il y avait du monde avec elle!). 

Cela faisait une éternité que nous n'avions pas fait de sentiers côtiers, depuis la naissance d'A. en fait. 

Evidemment, je n'avais pas prévu les chaussures pour et nous étions beaucoup trop habillés (il faisait moyen en partant de la maison et beau en arrivant sur le site...) mais nous avons quand même bien profité de cette promenade. En plus, je n'avais pas été à la pointe des Poulains depuis longtemps. 

On est donc partis de la Pointe des Poulains en direction de Sauzon. On n'a malheureusement pas pu faire tout le trajet car le temps passe vite et il fallait rentrer (déjà). Nous sommes allés jusqu'à la plage de Deuborh. Cela nous aura fait au moins un entraînement pour la prochaine fois ! 

Je vous laisse admirer la vue : 










J'espère que cela vous a plu. La prochaine fois, j'essaierai de prendre plus de photos. 





dimanche 10 août 2014

Ancrage

Enfin, nous sommes arrivés chez nous ! Après un mois en "stand by" chez Mamia, on a emménagé dans notre nouvel appartement. Et ça fait du bien !

Cela fait maintenant 3 semaines que nous sommes installés ici : dans un bourg ! C'est la première fois que j'habite dans un bled je dois dire et ça fait bizarre. J'ai toujours été habituée à avoir tout à disposition et à pied ! Mais il y a quand même tout le nécessaire : boulangerie, boucherie, coiffeur, supermarché, esthéticienne, Poste et médiathèque !

Nous sommes allés un peu nous promener et nous avons découvert un joli parc avec un magnifique jardin marocain ! Mais, à grand regret, il n'y a aucun jeux pour enfants nulle part!

Nous sommes allés faire un tout à Saint-Malo : ça nous a rappelé notre jeunesse. C'est vrai que ça faisait longtemps que j'y étais allée. Même pas pu prendre ma glace Kinder-Bounty au Sanchez, ce sera pour la prochaine fois.

Nous avons retrouvé nos petites affaires dans les cartons et A. s'est fait un plaisir de sortir la peinture, la pâte à modeler, etc...

Nous sommes allés au parc des Gayeulles et à celui de Bréquigny profiter de la pataugeoire.

Malheureusement, le mauvais temps est revenu parmi nous et nous sommes contraints en ce moment de rester à la maison. Au moment où j'écris cette phrase, A. vient me dire : "On va retourner à la piscine" alors qu'il pleut des cordes dehors.

Voilà, malgré quelques tableaux pas encore accrochés au mur et un carton qui ne veut pas être rangé, nous sommes bien installés ! Et cerise sur le gâteau: j'ai trouvé un remplacement de 3 semaines en Septembre, c'est déjà ça.

Les derniers "mots d'A": 
En attendant, à la CPAM, A. s'installe sur une chaise : "Je voudrais un café s'il vous plaît".
Au supermarché, Papa décide d'acheter un livre pour A. , qui elle voit des Smarties. C'est soit le livre, soit les Smarties : "Mais j'ai des sous moi"  en tendant son petit porte - monnaie! 
Dans le bateau, A. fait l'imbécile. Elle s'assoit sur mes genoux et je dis "Ah, faites des gosses". Et c'est alors qu'elle se met debout et qu'elle crie à tue - tête : "Faîtes des gosses, faîtes des gosses". 

Je vous laisse avec les dernières photos : il n'y en a pas beaucoup en ce moment.


Belle - île au Yeyew : Papy et Tonton Kilian font de la plongée.


Selfie familial dans le bateau.


Baignade avec Papy à Port - Maria.


Les poules de Belle - île !


On s'en va ...


On a fait des cookies avec la préparation d'Amandine, reçue lors du swap "Voyage autour du monde" (oui, pas encore fait de billet!).


Plage à Saint - Malo.


Pâte à modeler


Ballade aux Gayeulles.


Super coiffure: si c'est pas la classe à Dallas ça!


Arc - en - ciel. 





samedi 9 août 2014

L'attrape - coeurs (Challenge)



Quatrième de couverture : Renvoyé de son école, Holden Caulfield, jeune garçon new-yorkais, vagabonde pendant quelques jours dans la grande ville, en proie au mal de vivre. C'est cette brève odyssée que nous raconte J-D Salinger, jouant en virtuose du langage moderne. Son héros, mélange de tendresse et d'humour, de pudeur et de vulnérabilité, est particulièrement attachant. 

En fait, j'ai envie de dire que la quatrième de couverture résume parfaitement bien ce roman! Je n'ai presque rien d'autre à dire finalement... ^^
.
La rencontre avec Holden fut surprenante. En effet, dès les premières lignes on découvre sa façon de parler d'écrire : légère, familière, drôle, comme ça vient.

Il nous annonce son renvoi de l'école (et nous avoue que ce n'est pas le premier): il ne se rend pas compte des conséquences de ces renvois, se préoccupe très peu de son avenir, comme si ça n'avait pas d'intérêt. Holden est comme ça, il vit au jour le jour. Ce qui le préoccupe pour le moment, c'est ce qu'il va bien pouvoir faire durant ces quelques jours qui le séparent de son renvoi et de son retour chez ses parents.

Il va donc errer dans les rues de New - York, dans les taxis, les bars ... Quelques mésaventures viendront pimenter un peu son escapade (et heureusement!): mauvaises rencontres, rendez - vous ratés ou manqués ...

Il nous parle de ses copains d'internat : des anecdotes qui nous en disent un peu plus sur sa personnalité mais qui pour moi, n'avaient pas grand intérêt.

On en apprend aussi un peu plus sur son histoire familiale, qui a sûrement une incidence sur ce qu'il est aujourd'hui. Je pense notamment à ses frères et soeurs, apparemment brillants alors que lui a râté sa scolarité...

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé le style d'écriture, certaines expressions m'ont fait sourire. C'est vrai que le personnage est attachant, ses réflexions sont souvent très justes. En revanche, le périple dans la ville ne m'a pas vraiment branchée. Je ne pense pas que ce soit un livre que je relirai bien que les deuxièmes lectures soient souvent intéressantes !

Ma note : 3/5

Livre lu dans le cadre du Challenge de Bianca.





De pourpre et de soie

Londres, 1939. Quand Ada commence à travailler au sein d'un atelier de mode de Dover Street, la belle jeune femme rêve d'une carriè...