mardi 23 janvier 2018

Les fleurs de l'ombre

"Ceci n'est pas l'histoire d'une petite fille qui disparaît. C'est l'histoire d'une petite fille qui réapparaît...Sur la jetée d'un front de mer, un sac à main serré contre elle. À l'intérieur, une mystérieuse fleur noire. Pas de nom, pas d'identité, personne ne sait d'où elle vient. Tout ce qu'elle a, c'est une histoire terrifiante et dérangeante à raconter."

Telle est la trame de La fleur de l'ombre, un thriller écrit en 1991 par un certain Robert Wiseman, mystérieusement disparu depuis lors. Neil Dawson, dont le mère vient d'être retrouvé sans vie au pied d'un viaduc, apprend que celui-ci nourrissait une étrange obsession pour ce roman. Bientôt, il constate de troublantes similitudes entre les derniers jours de Robert Wiseman et ceux de son père. Pire encore, c'est peu à peu la réalité qui semble s'inspirer de l'abominable récit de La fleur de l'ombre. Et Neil ne tarde pas à se retrouver aux prises avec un psychopathe d'un genre très particulier.
Avec ce thriller d'une noirceur absolue, Steve Mosby multiplie les mises en abîme et entraîne le lecteur dans un formidable puzzle entre réalité et fiction. Outre l'intrigue, d'une densité rare, on y retrouve le style incomparable et la complexité de personnages terriblement humains qui ont fait le succès d'Un sur deux


Bon, je n'ai pas lu Un sur deux dont parle cette quatrième de couverture mais je pense que si l'occasion se présente, je le ferai car j'ai beaucoup apprécié cette lecture. Merci à la personne qui l'a déposé dans la boite à livres!

Neil Dawson vient d'apprendre une grande nouvelle, il va être papa! Mais ce n'était pas du tout prévu et il s'inspire de ses sentiments un peu confus pour écrire une nouvelle. Devenir écrivain, comme son père, reste un rêve et il ne manque pas l'occasion d'écrire dès qu'il trouve l'inspiration. Comme à son habitude, il envoie son écrit à son père pour avoir son avis. Mais cette fois, celui-ci ne lui répondra pas. Son cadavre est découvert près de la commune de Whitkirk, noyé. Il se serait suicidé.
Même si Neil a du mal y croire, il essaie de se faire une raison...mais en regardant d'un peu plus près les affaires de son père, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Tous ses rendez-vous quelques jours avant sa mort, son ordinateur portable qui a disparu et cette fleur noire trouvée dans les pages d'un roman. Son suicide devient invraisemblable.
Neil décide alors d'en savoir un peu plus, ce qui ne plaît pas à tout le monde.

Neil ne paye pas de mine, c'est "Monsieur tout le monde", ni un héros, ni un malheureux. Il mène une vie plutôt tranquille, même si devenir papa maintenant n'était pas une priorité. Il fait avec, c'est la vie. Et c'est bien malgré lui qu'il va pourtant essayer de devenir un héros, pour la future mère de son enfant. C'est donc un personnage plutôt sympathique, agréable et touchant.
Avec lui, on lit quelques extraits de La fleur de l'ombre, le roman qui traînait dans le bureau de son père. Un roman particulier avec une intrigue plutôt intéressante et qui va s'avérer capitale pour notre histoire. 
Simultanément, l'inspecteur Hannah Price, qui a découvert le corps de Christopher Dawson, commence elle aussi à s'interroger sur cet étrange suicide et va peu à peu assembler les pièces d'un puzzle incroyable et obscur. 

Ce roman est une grande réussite. On oscille entre "réalité" et fiction, réalité entre guillemets puisque bien évidemment, il s'agit d'une fiction dans une fiction. On entre dans Les fleurs des ombres en lisant La fleur de l'ombre. Trois histoires mêlées, celle de Neil Dawson, celle d'Hannah Price et celle de la petite fille de La fleur de l'ombre. On ne sait pas trop où cela va nous mener mais le suspense et l'envie de découvrir la vérité est telle qu'on a du mal à refermer le livre. On se ballade à travers les années et les personnages où les histoires de famille ont une place considérable. On sait plus ou moins qu'on va découvrir quelque chose d'assez glauque et quand on arrive vers la fin, il n'y a même plus vraiment de surprises mais l'important n'est pas là. Oui, l'important c'est que va-t-il arriver à Neil et Hannah? 

Lu dans le cadre du challenge Thriller et Polar



1 commentaire:

Comme le cristal

Il y a plus de vingt ans, ils se sont embrassés. Un unique baiser dont Ada ne se souvient pas et dont Franz ne s'est jamais remis. Ils ...