jeudi 30 avril 2015

Six ans déjà



Quatrième de couverture : Impuissant, Jake assiste au mariage de Natalie, la femme qu'il aime. Leur histoire est bien finie, et elle lui fait promettre de ne plus jamais la contacter. Ni d'essayer de la voir. 
Jake tiendra parole, pendant six ans. Jusqu'à ce qu'il tombe sur la notice nécrologique de Todd Sanderson, le mari de Natalie. Du moins, semblait - il. Car aux funérailles, la veuve se révèle être une parfaite inconnue. Alors, où est Natalie? Pourquoi lui aurait - elle menti? 
Déterminé à la retrouver, Jake va devenir la proie d'une machination meurtrière. Et découvrir qu'en amour, il est des vérités qui tuent...

Une intrigue très alléchante : Quand j'ai lu cette quatrième de couverture, j'avais vraiment envie de le lire !

Une intrigue toujours aussi alléchante : Quand j'ai commencé à le lire, j'ai été directement captivée. Je voulais savoir pourquoi Natalie, la femme de Todd n'était pas la femme de Todd. Pourquoi elle n'existait nulle part?

Une intrigue toujours plus "intrigante" : Au fil des pages, Jake, notre héros, va de mystère en mystère. Au fur et à mesure qu'il trouve des semblants de réponses, se posent toujours des questions.

Une intrigue trop intrigante? Finalement, Jake se retrouve face à un mur de questions. L'histoire se fait de plus en plus mystérieuse et ce qui était bien au début devient finalement un peu trop lourd. Pour moi, trop de questions et pas assez de réponses. De plus, on se retrouve avec beaucoup de personnages mêlés à l'énigme et on s'y perd parfois.

Le dénouement n'est pas trop mal mais la fin est un peu trop "happy end" pour moi.

Malgré cela, une écriture toujours aussi plaisante à lire, une intrigue vraiment bien trouvée, des personnages bien ficelés.

En somme, une lecture assez plaisante et très divertissante.

Ma note : 4/5

mardi 28 avril 2015

Le défi créatif : Musique {DIY}

Ce mois - ci, le défi créatif de My name is or est autour de la musique !



J'avais prévu de faire plusieurs choses mais je n'ai eu le temps d'en faire seulement une... Un petit instrument pour les enfants, très simple à faire et encore une fois, tout en recyclage (sauf le fil à broder)!

- Du carton
- De la colle
- Un pic à brochette
- Du fil
- Des perles
- Des magazines

J'ai découpé deux cercles dans du carton  que j'ai superposés (pour que ce soit plus épais). De chaque côté, j'ai collé des morceaux de magazine. 
J'ai passé de chaque côté du cercle du fil à broder (faire un noeud) et j'y ai accroché les perles.
Enfin, j'ai mis de la colle sur mon pic à brochette et je l'ai glissé dans le carton. 

Et c'est déjà terminé! 


La roue du temps {DIY}

J'ai profité que A. soit partie en vacances pour lui confectionner une petite roue du temps afin qu'elle puisse se repérer dans la journée. 

Elle est découpée en 5 espaces - temps : le matin, le midi, l'après - midi, le soir et la nuit. 

Pour chaque espace, j'ai dessiné ou collé  des éléments qui représentent chaque temps de la journée. 

Quand elle est rentrée de vacances, je lui ai expliqué le principe et elle aime beaucoup aller tourner la flèche. 
"Et là, on est le midi?"



Pour fabriquer votre roue, il faut:

- du carton
- des feuilles de couleur
- des ciseaux
- de la colle
- des crayons
- une attache parisienne

1- découper un cercle dans un morceau de carton et un autre sur une feuille de couleur. (ici, j'ai utilisé une casserole)

2- Coller le cercle de couleur sur le carton.

3- Tracer les 4 traits qui définiront les différents "temps".

4- Dans chaque espace - temps, dessiner ou coller des éléments qui représentent la journée de l'enfant. (Vous pouvez avoir plus d'inspiration que moi pour le "matin")

5- Découper la forme d'une flèche dans un papier de couleur (assez épais).

6- Placer la flèche au centre du cercle avec une attache parisienne.

N'hésitez pas à me mettre votre lien en commentaire si vous en réalisez une ! 


dimanche 26 avril 2015

7 jours et des merveilles #48 et Projet 52 #16 et #17

Ma semaine en images pour Madame Parle.

Une semaine assez tranquille (même très tranquille) car A. est partie Samedi en vacances. J'étais donc en tête à tête avec Petite M. quand Papa était au travail. 

J'ai pu commencé le tricotin (voir l'article) pour la chambre de Petite M et j'ai bidouillé quelques autres petites choses...
J'ai aussi posté plus d'articles que d'habitude sur le blog! 

C'était donc un peu des vacances... jusqu'à Jeudi, le retour. A était contente de revenir à la maison même si elle s'est plu chez Papy et Mamie. Ce fut aussi les retrouvailles des soeurettes, j'adore les voir toutes les deux. 

Et puis, j'ai annoncé à A que S (6 ans) allait venir à la maison Samedi... Elle n'a pas arrêté de m'en parler : "Il faudra que je lui demande s'il a 3 ans", "Il faut que je lui demande s'il aime les pâtes carbo", "Je veux qu'il vienne maintenant", "Si S, il vient, il va voir que j'ai une belle robe"...
C'était trop drôle. 
Et puis S est arrivé, avec un bouquet de fleurs pour A., quel romantique!

Une semaine calme et agréable!



Mon premier tricotin


La journée du blanc...


Petite M parle à ses mobiles



Petite M commence à tenir les objets


Les poupées


Après le gang des bandeaux, celui des tétines! 


Le premier bouquet de fleurs de A.


Beaucoup d'émotions et pas de sieste: le résultat!

PROJET 52

La semaine dernière, je n'avais pas fait la photo concernant le thème "Ma nature", pas d'opportunité. C'est chose faite maintenant, lors d'une balade au parc.



Et cette semaine, le thème était "Girly": un de mes carnets de notes tout plein de rose, de coeurs et de paillettes!


C'était ma participation au Projet de Milie


samedi 25 avril 2015

Tag #3

J'ai été taguée par Marion du blog Ma vie de super maman à la maison. Oui c'était en Décembre... en 2014! Oui, bah je suis juste un peu à la bourre. Mieux vaut tard que jamais (je crois avoir déjà dit ça pour le précédent tag).



Le principe de "Liebster Award":

- Donner 11 infos sur moi
- Répondre aux 11 questions de la blogueuse qui m'a taggée
- Taguer 11 blogueuses et leur poser 11 questions de mon choix

C'est parti...

11 infos sur moi (je vais essayer de ne pas dire les mêmes choses qu'au précédent tag) :

- J'aime la couleur rose.

- J'ai un chat roux et blanc qui s'appelle Milky.

- J'ai fait un an de flûte traversière.

- Et j'aurai aimé jouer du piano.

- Je regarde "Plus belle la vie" et je n'ai pas honte.

- Avant, je collectionnai les cartes postales.

- Ma première voiture, c'était une Rover 111 SL !

- La première fois que j'ai commandé un "Bloody Mary", je ne savais pas ce que c'était mais le nom me plaisait!

- J'ai peur des prises de sang.

- Je suis donneuse d'organes.

- Je trouve ça génial d'avoir deux filles.


Les 11 questions que Marion me pose :

1- Ta plus grande joie?

Quand on mange Mc Do le Dimanche soir. Nan, j'déconne (quoique...) : voir mes bébés à l'accouchement.

2- As - tu plusieurs prénoms? Si oui, lesquels?

Je m'appelle Lucie. Mon père ne savait pas quoi dire à la mairie à ma naissance donc le premier prénom qui lui est venu, c'est celui de ma mère soit, Dominique.

3- Quelle est ta marque de vêtements préférée? Et pourquoi?

Vero Moda: élégance et originalité.

4- Quand tu étais petite, avais - tu un doudou? Si oui, comment s'appelait - il? Te suivait-il partout?

Une couverture. Qui donnerait un nom à une couverture ... Je ne sais pas si elle me suivait.

5- Dans quel pays ou région as - tu préféré passer tes vacances? Pourquoi?

La Haute - Savoie pour le ski, l'Espagne pour la mer, le soleil, le petit côté "exotique".

6- Quelle est ta chanson du moment?

Hozier "Take me to church"

7- Es - tu maquillage sophistiqué ou plutôt nude?

Maquillage léger.

8- Quel était ton jeu ou jouet préféré quand tu étais enfant?

Je crois que je jouais beaucoup à "Qui est-ce?"

9- Quelle est ta boisson préférée? (froide ou chaude)

Le café viennois!

10- Quelle est ta star de cinéma préférée et pourquoi?

C'est difficile comme question car depuis quelques années, le cinéma est un peu rangé aux oubliettes. Je dirai qu'en général, j'aime bien les films de Matt Damon.

11- Quelle est ta fleur préférée?

La rose.

Je ne vais taguer personne mais je vais quand même poser 11 questions si quelqu'un veut y répondre:

1- Le dessin animé de ton enfance?
2- Un livre fétiche?
3- Le pays que tu rêves de visiter?
4- De quoi as - tu envie en ce moment?
5- Une spécialité culinaire?
6- Pourquoi tu blogues?
7- Plutôt neuf ou occasion?
8- Collectionnes - tu quelque chose?
9- Es - tu créatif (ve)?
10- Ton premier animal de compagnie?
11- Pourquoi tu réponds à ce tag?

Si vous y répondez, merci de laisser votre lien en commentaire. 

vendredi 24 avril 2015

Central Park



Quatrième de couverture : New - York, 8 heures du matin. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel , pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l'un à l'autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n'ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs - Elysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Impossible? Et pourtant...

Le dernier livre de Musso que j'avais lu m'avait beaucoup déçue mais il en faut plus pour m'abattre. Je me suis donc laissée tenter par celui-ci, enfin sorti en poche. Et bien, j'ai bien fait ! 

L'intrigue est posée d'emblée (pas besoin d'en dire plus que la quatrième de couv') et elle marche fort! Aucune envie d'arrêter sa lecture mais la fatigue a eu raison de moi. 

On suit la folle journée d'Alice et Gabriel, qui ne comprennent rien à ce qui leur arrive. Des numéros écrits à même leur peau sont les seuls indices qu'ils trouvent pour remonter à leur ... leur quoi d'ailleurs? Kidnappeur? Qui a bien pu les déposer là sans qu'ils s'en aperçoivent? Pour essayer de comprendre, Alice va se replonger dans son passé de flic, une sale affaire qui a détruit sa vie... Mais pourquoi remettre cela sur le tapis et surtout, en quoi cela concerne - t il Gabriel? Autant de questions qui nous font tenir en haleine du début à la fin. 

Ce roman nous tient en haleine du début à la fin. On a toujours envie d'aller plus loin dans sa lecture grâce à des indices semés ça et là qui nous posent question. Les personnages sont parfaits, je veux dire par là, bien échafaudés, très crédibles.

J'ai eu beau chercher, essayer moi aussi de résoudre l'énigme, je ne m'attendais pas à un tel dénouement. Vraiment, chapeau, j'ai été plus que surprise. D'autant plus que c'est très crédible (ce qui avait manqué dans ma précédente lecture de Musso dont je ne me rappelle plus le titre, c'est dire!).

Je suis plus que ravie de cette lecture, de ce super moment que j'ai passé grâce à l'écriture simple, fluide et entraînante de Musso. Merci ! Une véritable surprise, un grand coup de coeur. 

Ma note : 5/5

jeudi 23 avril 2015

Tag Lecture

J'ai vu passer ce tag plusieurs fois sur la blogo : d'abord chez Coralie, puis chez BBB's Mum. Du coup, j'ai eu envie de le faire également. 



1 - Plutôt corne ou marque - page?

Sans hésiter : marque - page ! En plus, j'en ai eu un beau lors d'un swap.

2- As - tu déjà reçu un livre en cadeau?

Souvent. C'est mon cadeau préféré! 

3- Lis - tu dans ton bain? 

Je ne prends pas (plus) de bains.

4- As - tu déjà pensé à écrire un livre?

Oui. Quand j'étais au collège, je voulais devenir écrivain.
J'ai écrit un roman pour ado il n'y a pas si longtemps, pour un concours. Je n'ai pas gagné (ça se saurait...).
Depuis, des phrases se forment souvent dans ma tête mais jamais sur le papier.

5- Que penses - tu des séries de plusieurs tomes?

Les seuls que j'ai lu sont ceux de Ken Follett, la trilogie du Siècle. Sinon, j'achète souvent les premiers mais je m'arrête là (j'ai lu par exemple le premier "Millenium"). Pourquoi? Parce que j'aime alterner les genres et/ou les auteurs. 

6- As - tu un livre culte?

Non. Mais un auteur : Léon Tolstoï.

7- Aimes - tu relire?

En ce moment, je relis certains de mes livres à l'occasion d'un challenge de lecture. Cela ne me dérange pas car je les ai lus il y a longtemps. Sinon, il y en a que j'aimerai relire, hors challenge, comme "L'enfant bleu" ou "Les aimants" par exemple.

8- Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu'on a aimés?

Je suis quelqu'un d'assez timide. Si je devais en rencontrer, je serai assez gauche je pense. Cependant, j'ai déjà vu en dédicace certains auteurs et/ou illustrateurs jeunesse comme Bénédicte Guettier (Trotro), Cédric Ramadier (Au secours voilà le loup), Christophe Boncens ( série de livres sur la Bretagne). Très bientôt (Dimanche précisément), je devrais voir Ellen Lescoat dont j'adore les illustrations. J'espère ne pas la louper cette fois - ci! 

9- Aimes - tu parler de tes lectures?

Oui. J'en parle avec mon mari et sa maman principalement. Bien sûr, sur le blog (voir colonne de droite) et sur les blogs des autres.

10- Comment choisis - tu tes livres?

En lisant les blogs littéraires que je suis (ou d'autres blogs), en lisant les 4èmes de couv en librairie ou à la médiathèque... et en lisant ceux que me prête ma belle - mère (c'est grâce à elle que j'ai découvert Ken Follett).

11- Une lecture inavouable?

Pas vraiment... Pour certaines personnes, Marcel Rufo, que je lisais quand j'étais à la fac. Mais avant d'être un personnage qui se pavane à la télé, c'était un bon pédopsychiatre. 

12- Des endroits préférés pour lire?

Sous quelque chose... un plaid, une couette. Il faut que je sois au chaud, confortable.

13- Un livre idéal pour toi serait...

Il n'y a pas de livre idéal. Il y a des livres... (genre!).

14- Lire par - dessus l'épaule?

Bien sûr que non !!!

15- Télé, jeux vidéos ou livre?

Livre! Vu ce qu'il y a a la télé... Je regarde une série de temps en temps quand il y en a une qui me plaît. Pareil pour les émissions. 

16- Lire et manger?

Avant, oui. Avant, je lisais partout et tout le temps. Plus maintenant...

17- Lecture en musique, en silence, peu importe?

Je ne lis jamais avec de la musique. S'il y a du bruit à mon insu, je fais facilement abstraction de ce qui m'entoure.

18- Que deviendrais - tu sans livres? 

Pour répondre à cette question, voici deux citations :
" Lire, c'est boire et manger. L'esprit qui ne lit pas maigrit comme le corps qui ne mange pas." Victor Hugo
"La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouver un sens." Daniel Pennac

19- Tu achètes un livre sur le net et tu le reçois un peu abîmé. Que fais - tu? 

Ben, que faire en fait? Je ne fais pas de retour car cela peut coûter plus cher que le livre... Si c'est un d'occaz, je me dis qu'on en a pour son argent. Et les livres qui ont vécu peuvent avoir un certain charme. Si c'est du neuf, je suis colère (ça m'est déjà arrivé).

20- Quel est l'élément qui t'a donné le goût de la lecture?

Aucune idée. J'ai toujours beaucoup lu (enfant et ado, je lisais 3 livres par week-end) mais je ne sais pas d'où ça vient. 

21- Que penses - tu de toutes ces adaptations cinématographiques?

En fait, soit je lis le livre, soit je regarde le film, rarement les 2. Par exemple, j'ai vu "PS: I love you", je ne l'ai pas lu. J'ai lu "Nos étoiles contraires", je ne l'ai pas vu. On est souvent déçu, par l'un ou l'autre (en général, plus par le film). 
Très récemment, j'ai emprunté un livre à la médiathèque et en lisant le premier chapitre, je me suis rendue compte que ça me rappelait un film... Ils n'avaient pas le même titre donc je n'avais pas fait le rapprochement. Du coup, j'ai laissé tombé ma lecture.

22- Si tu ne devais retenir qu'un seul personnage rencontré dans tes lectures, ce serait lequel?

Anna Karénine. Une femme forte et fragile à la fois, tiraillée mais déterminée qui finira par faire le choix ultime. Il faut que je relise ce magnifique livre! 

23- Quels sont les 5 livres de ta PAL (Pile à Lire) qui te font le plus envie?

- Jane Eyre de Charlotte Brontë
- 1 rue des Petits - Pas de Nathalie Hug
- Le petit prince d'Antoine de St - Exupéry (relecture)
- Les piliers de la terre de Ken Follett
- Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs

24- Si tu ne pouvais plus lire qu'un seul type de livre, lequel serait - ce?

Des romans, autant classiques que contemporains.

25- Comment classes - tu tes livres dans ta bibliothèque?

Par genre, par auteur. Par auteur dans chaque genre. Par taille et parfois par épaisseur... Y'a toujours un moyen de classer.

26- Es - tu livre papier ou ebook?

Livre papier. Je n'ai pas de liseuse et ça ne me tente pas. 

Et vous, quelles seraient vos réponses? Ou répondez à ce tag! 





mercredi 22 avril 2015

Chambre 2



Quatrième de couverture : Chaque jour, recommencer : chambre 1, chambre 2, chambre 4, chambre 12...Béatrice, auxiliaire de puériculture dans une maternité, est chargée de veiller sur les nouvelles mamans. Une expérience bouleversante pour cette jeune femme vulnérable. La naissance n'a rien du conte de fées promis et l'accouchement met parfois le corps au supplice. Ancienne danseuse nue itinérante dont la vie était rythmée par le son du violon, Béatrice pensait trouver dans son nouveau métier une vie plus "normale". Mais, plus que jamais, elle doit composer au quotidien pour harmoniser les soubresauts des âmes et des corps...

Dans ce roman, on passe du présent au passé et du passé au présent de Béatrice. Béatrice, danseuse, qui vivait heureuse sur les routes avec Gabor et ses enfants. Béatrice qui a dû se sédentariser et qui est devenue auxiliaire de puériculture. 
Ce roman, c'est l'histoire du personnage de Béatrice et du malheur qui résulte de l'abandon de ses rêves.
C'est aussi l'histoire de plusieurs femmes : celle qui a perdu un bébé, celle qui a eu un accouchement de rêve, celle qui ne sait pas si elle va réussir à s'occuper de son bébé, etc... 

Si, au début, j'ai eu un peu de mal à accrocher avec les parties concernant le passé de Béatrice, cela n'a pas duré longtemps. J'ai eu envie de savoir comment et pourquoi elle en était arrivée là, dans cette maternité alors que visiblement, cela ne lui plaît pas plus que ça. J'ai eu envie de savoir ce qui était arrivé à son amoureux et père de ses enfants, Gabor. Car ce roman, pour moi, raconte une grande histoire d'amour. Amour d'un homme mais aussi amour d'un métier et amour maternel. Il raconte aussi la perte, le deuil et le grand vide que cela engendre.
En revanche, j'ai été assez déçue en ce qui concerne les chapitres concernant les femmes rencontrées à la maternité. Beaucoup d'histoires individuelles fort intéressantes mais finalement pas assez développées. J'aurai facilement lu un roman plus long et plus dense d'autant plus que l'auteur se base sur sa véritable expérience d'auxiliaire. 

Et, chose somme toute pas si courante en ce moment, j'ai aimé la fin! Pour une fois, je lis une belle fin, qui n'en dit pas trop, qui nous laisse imaginer... et ça, j'aime! 

Tout de même un 4/5 pour ce roman. 

mardi 21 avril 2015

Les débuts du tricotin

Pour Noël, on m'a offert un tricotin. Cela faisait longtemps que j'en voulais un car j'avais mes idées bien en tête. 
Et puis avec la fin de la grossesse, puis la naissance, je n'ai pas vraiment eu le temps de m'y mettre. 

Mais maintenant, c'est chose faite!

J'ai réalisé un coeur et le prénom de Petite M. pour sa chambre. 
Pour le prénom, je ne cache pas que c'était coton sur la fin : ça s'enroulait à n'en plus finir tellement j'avais de la longueur si bien que je me suis demandée si j'allais pouvoir passer le fil ensuite. Si vous avez déjà eu à faire à ça et si vous avez des astuces, je suis preneuse.

Donc voilà, j'ai enfin commencé la déco de la chambre de Petite M. Il était temps! Mais je n'aime pas faire les choses "avant". Tant que le bébé n'est pas là, je ne peux rien faire, c'est comme ça, c'est dans ma tête. Une petite partie de mon cerveau se dit "on ne sait jamais". 

Alors, qu'en pensez - vous de ces débuts en tricotin? 



dimanche 19 avril 2015

7 jours et des merveilles #47

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle

Cette semaine, c'était le grand retour du soleil et un avant - goût d'été ... sauf que par cette chaleur, on s'est rendus compte que nous n'avions aucun vêtement d'été pour A.! J'ai donc couru dans les magasins pour lui acheter de quoi nous dépanner quelques jours. 

J'ai également été acheter ses cadeaux d'anniversaire. Nous avons fêté ses 3 ans Mercredi, elle attendait ça avec impatience. Le gros "bof" : elle n'a pas eu sa fameuse fée volante qu'elle souhaite depuis Noël... Mais elle a eu une belle robe de princesse Sofia et elle l'adore, elle voulait dormir avec! 

On est allé faire un tour au parc, tout le monde a pu s'aérer un peu. Mais A. nous a fait presque 3 jours de fièvre, un petit coup de chaleur peut - être. Mais ça ne l'a pas empêchée de souffler ses bougies, ouvrir ses cadeaux et manger le bon gâteau de Mamie Coco. 

Petite M. s'est moins réveillée la nuit mais elle finit toutes ses nuits dans notre lit quand même... (ouh là là pas bien!). 

J'ai enfin essayé le tricotin que j'ai depuis Noël ! Mais pas encore de photos, j'ai juste "essayé".

C'était une belle semaine pour nous.  


Mon Bébé!!!!!!!!!!!!


Souffler les bougies chez Mamia.


Une photo tous les 3 , c'est rare! (et à 4, ça ne s'est encore jamais vu!lol)


Arroser les salades de Papy Gégé.


Le gang des bandeaux.


Faire des muffins râtés! Mais bons quand même...


Porter le diadème de sa grande soeur.


Faire sa princesse.


Souffler ses bougies chez Mamie Coco.


Prendre l'air au parc. 



Projet 52: Cette semaine, je n'ai pas fait la photo pour le projet 52... pas d'inspiration. J'espère qu'elle viendra dans les prochains jours!

jeudi 16 avril 2015

Camille cuisine



Dans le cadre de l'opération Masse Critique spéciale Jeunesse de Babelio, j'ai eu la chance de recevoir Camille cuisine des Editions Hemma. 

Nous n'avions aucun livre de cette collection donc c'était une vraie découverte pour A (en ce qui me concerne, j'en avais déjà lus dans le cadre de mon travail). 

Comme le titre l'indique, Camille veut cuisiner. Et c'est son papa qui va lui apprendre ! Camille choisit la recette qu'elle veut réaliser et va chercher les ingrédients. Sur les conseils de son papa, elle fait le maximum de choses toute seule : casser les oeufs, mettre les ingrédients, mélanger, etc...  Et puis bien sûr, tout cela finit par une savoureuse dégustation. 

Tout d'abord, bravo pour l'originalité : une recette salée ! Oui, on a tellement l'habitude de voir des personnages qui font des gâteaux ou des crêpes ...

L'album est très complet : on y parle d'autonomie de l'enfant mais aussi de bienveillance de la part de l'adulte et de réparation plus que de punition : "La prochaine fois tu feras attention. Viens m'aider à nettoyer. Camille aime bien papa. Il ne s'énerve presque jamais."

Mais bien évidemment, Papa n'est pas content quand Camille fait quelque chose d'interdit : prendre le couteau pour essayer de couper le persil. Les enfants aiment beaucoup quand les personnages transgressent les règles et en général, ils ne le reproduisent pas. Quand j'écoute A. lorsqu' elle regarde cet album, je l'entends beaucoup parler de ce fameux passage dans lequel Camille se coupe le doigt. 

Cet album est aussi très complet au niveau des illustrations et c'est vraiment bien car les enfants peuvent être frustrés quand ils ne voient pas l'image correspondant à ce qu'ils entendent. A. ne m'a pas demandé une seule fois : "où?" , "où?" en regardant les illustrations. Illustrations qui sont par ailleurs très jolies et aux couleurs harmonieuses. Je ne suis pas spécialiste des dessins, on aime ou on n'aime pas... 

Un très joli album que tout le monde a apprécié! 

Merci à Babelio et aux Editions Hemma. 

lundi 13 avril 2015

Un jour avant Pâques



Quatrième de couverture : Au bord de la mer Caspienne, un jeune garçon découvre les prodiges minuscules de l'univers, comme la visite d'une coccinelle ou les joies et jeux de l'enfance avec son amie Tahereh. Lui est Arménien. Elle, fille du concierge musulman de l'école.
Ainsi se côtoient dans la petite communauté arménienne, entre l'église, l'école et le cimetière, chrétiens et musulmans, crispations anciennes et libres aspirations.
Pâques, c'est la fête des oeufs peints, des pensées blanches, des pâtisseries à la fleur d'oranger. C'est aussi l'occasion d'allers et retours entre passé et présent, entre Téhéran et le village de l'enfance - tout un quotidien dessiné avec virtuosité, un art précieux du détail et beaucoup de finesse. 

Je pense que je n'aurai jamais emprunté ce livre s'il n'avait pas été dans la sélection du moment sur le thème de "Pâques". Et je l'ai pris, sans même regarder de quoi cela parlait. Une vraie surprise.

C'est Edmond, un jeune garçon arménien, qui raconte son histoire. Sa maison dans le petit village où il habite, près de l'école et du cimetière. Son amie, Tahereh, musulmane, avec qui il joue pendant et après l'école. Sa grand - mère qui veut que tout le monde respecte les traditions. Sa mère qui ne veut se soumettre à personne.
Edmond grandit, se marie, a une fille. Il raconte son quotidien avec sa femme, ses affrontements avec sa fille. Il se replonge dans ses souvenirs d'enfant.

C'est une histoire de famille, une histoire de culture. Une histoire de relations et une histoire de religion. Une histoire de tradition et une histoire d'évolution.

C'est un joli roman tout en sobriété. Un personnage principal attachant dans ses jeux, ses pensées et ses sentiments. Le quotidien d'un petit garçon puis d'un homme en Iran, avec ses hauts et ses bas : cela peut paraître ennuyeux. Or, on ne s'ennuie pas du tout.
Une écriture simple, sans artifices. Des pages qui se laissent lire aisément. Un parfum de fleurs d'oranger nous chatouille les narines tandis que les spécialités arméniennes nous mettent l'eau à la bouche. Un roman tout en charme, tendresse et simpicité.

Ma note : 4/5


dimanche 12 avril 2015

7 jours et des merveilles #46 et Projet 52 #15

Mon résumé de la semaine pour Madame Parle :

C'était Pâques. Mais chez nous, rien de spécial. Juste un gros oeuf d'une marque bien connue apportée par Papy et Mamie. Finalement, c'est amplement suffisant...

Une semaine avec beaucoup de soleil en Bretagne. On a pu en profiter un peu avec A. : petit goûter et lecture sur la terrasse. Malheureusement, je ne peux pas encore faire grand chose, je ne peux pas beaucoup sortir à cause des horaires de biberon de Petite M. C'est un peu contraignant pour le moment, surtout pour A. qui est obligée de "subir". 

De plus en plus de complicité entre les deux. Petite M. sourit quand elle voit sa grande soeur, c'est adorable. A. recherche aussi beaucoup son contact "Tu peux la mettre à côté de moi, je vais lui lire des histoires". Malgré cela, il y a de la jalousie de temps en temps. "Non, tu ne prends pas Petite M.". 

Nous étions tranquilles la nuit... Mais cette semaine, des réveils toutes les heures nous ont mis K.O. Sûrement dus à un petit rhume (j'espère que ce n'est que cela). J'ai eu une fin de semaine où j'étais vraiment crevée, avec les yeux qui piquent...

A. n'arrête pas de coller son papa, elle va même jusqu'à lui raconter une histoire pendant qu'il prend sa douche! ^^

Et puis voilà, je vous laisse avec les photos, bonne semaine! 


Profiter du soleil 


Moment complice 1


Moment complice 2


Maman lit pendant que bébé dort.


On se fend la poire.


Raconter des histoires à sa soeur.


Soeurettes


Fatigue 


Fifilles à papa.

PROJET 52

Le thème de cette semaine : Partie du corps


C'était ma participation au projet de Milie


vendredi 10 avril 2015

Envies

J'ai envie de dormir.

J'ai envie d'arrêter de râler / crier sur ma fille.

J'ai envie de partir en week-end en amoureux.

J'ai envie d'avoir de l'argent à dépenser (un petit peu).

J'ai envie d'aller à Londres (et à Bruxelles, Amsterdam, Dublin, Zurich, Barcelone...).

J'ai envie de faire plein de gâteaux.

J'ai envie que les gens arrêtent de critiquer tout, tout le temps.

J'ai envie de passer mes journées à lire.

J'ai envie d'avoir le temps.

J'ai envie de prendre le temps.

J'ai envie d'être plus zen.

J'ai envie d'un cocktail sur une terrasse au soleil.

J'ai envie d'une maison avec un jardin.

J'ai envie d'avoir et de faire des cadeaux.

J'ai envie de dormir.



jeudi 9 avril 2015

Angor



Quatrième de couverture : Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du coeur, ses collègues s'inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l'appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir...celui de son donneur? Camille n'a plus qu'une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu...

Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l'Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d'Août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L'un d'eux s'approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d'iris, c'est tout ce qu'il aura le temps de voir avant qu'une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux. 

Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d'une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir...sous un arbre. L'enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s'aperçoit qu'à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord...

Camille est persuadée de vivre des souvenirs et de percevoir des sensations de son donneur. Mais ce nouveau coeur qui bat en elle ne résistera pas, son corps se bat contre lui. Raison de plus pour découvrir qui il est et pourquoi elle a l'impression de voir des choses qu'il a vécu. Sa quête va malheureusement l'emmener dans une sombre histoire.
Parallèlement à cela, Franck commence à enquêter sur une étrange affaire, une femme est retrouvée sous un arbre, des indices l'emmènent à chercher du côté d'un homme qui vivait non loin de là.
Camille et Franck vont finir par se trouver, enquêtant sans le savoir, sur la même histoire.

Quel bonheur de retrouver Franck et Lucie dans une nouvelle aventure. C'est du Thilliez tout craché. Une enquête bien menée, des indices semés de-ci de-là mais qui n'enlèvent rien au suspens. Des flics toujours passionnés par leur métier même s'ils ont décidé de lâcher du leste pour leurs enfants. Un couple qui fonctionne toujours aussi bien! J'ai aimé que l'auteur s'intéresse également un peu plus au personnage de Bellanger, le chef de Sharko. Cela amène un peu plus de matière et d'humanité dans cette enquête sanglante.
Une enquête avec multiples rebondissements qui nous plonge dans l'horreur et qui approche de véritables psychopathes dont on ne soupçonnerait même pas l'existence. On a encore du mal à lâcher le livre.

Quelques bémols toutefois : Je n'ai pas retrouvé le génie de Thilliez en matière d'enquête scientifique, ce qui faisait l'attrait des précédents "Syndrome E", "Gataca" et "Atomka". Ce roman devient donc juste un thriller assez basique.
J'ai relevé également une similitude avec un autre roman mais je suis incapable de lire lequel (peut - être dans un "Chattam"). En effet, Camille se retrouve sous terre grâce à un passage dans un bar de nuit. Il s'agit pour moi d'un déjà vu et je trouve cela vraiment dommage.
Quelques phrases lâchées par endroits qui pourraient facilement être enlevées, qui n'ont pas plus d'intérêt que cela.

J'espère que "Pandemia" remettra l'auteur à son niveau même si j'ai passé un très bon moment quand même.

Ma note : 4/5

lundi 6 avril 2015

La femme au carnet rouge



Quatrième de couverture : Un soir à Paris, une jeune femme se fait voler son sac à main. Laurent le découvre le lendemain, abandonné dans la rue, tout près de sa  librairie. S'il ne contient plus de papiers d'identité, il recèle encore une foule d'objets qui livrent autant d'indices sur leur propriétaire : photos, notes, flacon de parfum... Désireux de la retrouver, l'homme s'improvise détective. A mesure qu'il déchiffre le carnet rouge contenant les pensées secrètes de Laure, le jeu de piste se mue en une quête amoureuse qui va bouleverser leurs vies. 
Orchestrant avec humour coïncidences et retournements de situation, Antoine Laurain signe une délicieuse comédie romantique qui rend hommage au besoin de merveilleux sommeillant en chacun de nous. 

Lorsque Laurent trouve le sac à main, il décide de le remettre immédiatement à la gendarmerie du quartier. Mais l'attente est longue et il n'a pas que ça à faire. Il rentre donc chez lui en décidant de remettre cela au lendemain. Mais sa curiosité est si grande qu'il ouvre le sac à main et découvre les effets personnels de Laure. Il décide alors de la retrouver lui - même avec les maigres indices qu'il possède. Il entre dans l'intimité de la jeune femme tout en restant discret et respectueux. Il tombe sous le charme d'une inconnue, qu'il n'a jamais vu. Mais jusqu'où ira-t-il?

C'est une bien jolie histoire que nous raconte Antoine Laurain. Nous suivons l'enquête de Laurent tout en sachant très bien où se "cache" la mystérieuse femme au carnet rouge. L'écriture est fine et sensible, les personnages attachants et très justes. Laurent n'est pas intrusif même s'il va très loin dans sa quête. On se demande s'il va réussir à la retrouver tout en sachant, au fond, que c'est pratiquement sûr. On se demande ce qu'il va advenir de Laure pour que l'histoire se termine bien.

Une histoire romantique mais pas trop. Des personnages très crédibles, sans excès. Des mots justes.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. J'ai essayé de le "déguster" en ne le lisant pas trop vite, pour m'imprégner des mots.
Mon seul bémol : j'aurai préféré que l'histoire se termine p.233. Pour garder un certain mystère...

Ma note : 5/5

L'avis d'Emeline : ici

dimanche 5 avril 2015

7 jours et des merveilles #45 et Projet 52 #14

Ma semaine en mots et en images pour Madame Parle : 


Dimanche dernier, l'association de parents d'élèves avait organisé une chasse aux oeufs. Malgré le temps, très venteux, A. s'est bien amusée et s'est fait maquillée pour la première fois. Mais le meilleur bien sûr, c'est de manger le chocolat! 

Cette semaine, il y a eu le 1er Avril, nous avons fait un gâteau au chocolat en forme de poisson.
Les enfants à l'école nous ont fait croire qu'ils n'étaient plus là, ils étaient cachés dans un dortoir. Autant dire que je n'ai rien capté, j'étais loin dans le couloir et je n'avais même pas vus qu'ils n'étaient pas dans la classe! 


On est allées faire un petit tour à la médiathèque avec A. C'est difficile à comprendre pour elle qu'elle ne peut prendre que 8 livres. Elle en veut encore et encore ... Moi, j'ai emprunté un livre dans l'air du temps : Un jour avant Pâques. Un peu par hasard, je pense que je ne l'aurai pas pris s'il n'avait pas été mis en avant pour le thème "Pâques".

A. a passé une semaine fatigante, sûrement dû au changement d'heure : elle n'arrivait pas à s'endormir le soir, du coup le réveil était difficile. J'ai relu mes "principes" RIE pour le repas du midi et j'ai bien fait : je ne me suis pas fâchée une fois cette semaine et elle a goûté (mais manger c'est toujours une autre affaire!). 

Petite M. nous sourit toujours autant et vocalise beaucoup. On a de supers conversations. Elle passe des heures à essayer de mettre son pouce dans la bouche, a la main pleine de bave, des égratignures sur le visage parce qu'elle se loupe (faut que je lui coupe les ongles aussi peut - être !!!) mais c'est un sacré apprentissage. ^^ 

C'était la fête du printemps à l'école, A. avait une étiquette avec son prénom dans le dos. Mademoiselle n'a pas voulu la jeter. Elle l'a collée sur son pyjama le soir puis sur ses vêtements le lendemain. Loooooooooooool

A. a un nouveau coin dans le salon. On a transféré sa bibliothèque de sa chambre au salon et les jouets du salon dans sa chambre. On a finalement retrouvé pas mal d'espace. 










PROJET 52 

Cette semaine, le thème était "apéro" donc j'ai dû me forcer à prendre l'apéro mais mon dévouement à ce projet est tellement fort... 



http://cestquoicebruit.com/

La scène des souvenirs

Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu'elles parcourent ensemble un album de...