jeudi 27 mars 2014

Un autre monde

Le Vendredi, Maman avait tout préparé. Elle a mis les sacs près de la porte. Nous étions prêts à partir. Le bateau était à 18h30. Pour une fois, on n'est pas partis en catastrophe, on a pu prendre notre temps et personne n'était stressé.  
Dans le bateau, Papa va toujours chercher un café, c'est comme ça. Moi j'aime bien bouger partout et aller regarder la mer. Maman, elle s'installe et elle ferme les yeux. Maman, elle n'aime pas trop le bateau, ça la rend malade. 
A côté de Maman, il y avait un garçon, un ado. Parfois, il me jetait des regards en coin et il souriait. Je devais l'amuser. Alors, je me suis approchée de lui. Tout doucement, un pas devant l'autre. J'étais timide, je regardais mes pieds. Une fois arrivée à sa hauteur, je lui ai tendu la main et il m'a fait un check. Il savait que c'était ce que j'attendais car il m'avait vu en faire un à Papa. 

Mamie nous attendait au port. On est monté dans sa voiture et pendant le trajet, Papa m'a dit qu'en arrivant je devais dire à Papy "Interdit Ricard". Parce que Papy, il aime bien dire "Interdit" et il aime bien le Ricard. J'ai bien répété, j'étais prête mais devant Papy, je suis devenue moins sûre de moi et c'est d'une toute petite voix que j'ai pu prononcé ces mots. Mais je me suis rattrapée ensuite en lui disant plein de choses, notamment "Papy t'es fou". Oui, Papy est un peu foufou. 

Le Samedi, je suis allée me promener "en ville" avec Papy et Mamie pendant que Papa et Maman dormaient  allaient voir la plage. La tempête a fait des dégâts et ils sont allés voir les transformations du paysage. Ce matin-là, ils sont allés à Donnant. Maman n'a pas pris les photos de ces dommages. Elle a pris la mer, les beaux paysages que l'île offre encore. 

L'après-midi, on est allés tous ensemble sur une autre plage, à Herlin. Cette fois, Maman n'a pas pu faire autrement que de prendre plein de photos tellement la transformation était grande. On était ailleurs. C'était un autre monde. Un paysage presque lunaire. Une vision incroyable. 
Papa et Maman se remémoraient alors des souvenirs. La belle plage sur laquelle ils étaient venus alors que j'étais une toute petite graine en train de pousser dans le ventre de Maman. Cette belle plage de sable au paysage magnifique. Aujourd'hui, le sable est parti. 

Nous nous promenions dans le chemin, mes pieds dans les traces de Papy et Giro, le chien qui courait dans tous les sens et qui déboulait des buissons par surprise. Papa, ça l'a surpris aussi que Giro surgisse d'un coup à côté de lui et il a lâché un juron. Il l'a regretté tout aussitôt quand il m'a entendu crier "PUTAIN Giro!". Et des grands éclats de rire. Des rires aussi quand soudain je m'arrête a l'abri des arbres pour dire "C'est beau ici". Des rires aussi pendant que je lâche en marchant des "C'est dégueulasse" à tire-larigot et "C'est dégueulasse les crottes de lapin". 

Tata et Tonton sont venus aussi. Ils aiment bien venir me voir et je les aime bien aussi car ils jouent avec moi. C'est pas comme Papa et Maman ... j'dis ça, j'dis rien...et Tata a même réussi à me faire manger des tomates! 

Le Dimanche, on est allés se promener avec Papa et Maman. On est allés dans la chapelle car en ce moment, j'ai une passion folle pour les églises ! Maman, ça ne la dérange pas mais Papa il n'aime pas tellement y aller. Et on est descendus à Port-Maria, la plage où je vais souvent l'été. 

Ils sont courts les week-end. On aimerait bien rester un peu plus longtemps à chaque fois...














mercredi 26 mars 2014

Sans aucun doute [Être mère #6]


Dès qu'elle est née, je l'ai trouvée superbe. Je ne savais même pas qu'on pouvait faire un bébé aussi beau. Je pensais que les bébés étaient moches à la naissance (tous bleus et visqueux). Mais non, elle était parfaite. 
Depuis ce jour, elle n'a cessé d'être de plus en plus belle. Vers ses 9 mois pourtant, ses cheveux qui commençaient à pousser lui formait une espèce de crête horrible sur la tête. Mais c'était quand même la plus belle. 
Le pire, c'est qu'on ne peut pas s'empêcher de le lui dire ... c'est vrai, elle est tellement belle ! 

Être mère, c'est considérer que sa fille est la plus belle. 

Dès la maternité.
Tous les jours.
Même au réveil.
Même mal habillée. 
Même avec de la morve au nez. 

"Non mais franchement, comment j'ai pu faire une fille aussi belle?"

Fière,
heureuse.

Du narcissisme maternel.

Oui, sans aucun doute, nos enfants sont les plus beaux de toute la Terre, de l'univers du monde entier et de toute la galaxie ... (rien que ça). 


C'était ma participation au rdv de Babidji

lundi 24 mars 2014

LOVELY BLOGS #6



Je me suis baladée sur la Toile, je suis passée du coq à l'âne, je suis passée du rire aux larmes. Voici ce que j'ai aimé:

- Encore une présentation de photos chez Croque - Madame.

- Aux Etats - Unis, la visite d'une prison qui m'a donné la chair de poule et la visite de New-York que j'ai adoré.

- Une idée de journal pour les enfants très original.

- Deux billets m'ont bouleversé ... Des histoires d'enfants qui ne devraient pas vivre cela. Retrouvez l'histoire de Jules et de Maxi.

- Un questionnement : et vous, vous en pensez quoi d'embrasser les enfants sur la bouche? Mon avis à moi ? Je ne le fais pas personnellement mais ça ne me choque pas plus que ça. Par - contre, ça me pose vraiment question ... surtout sur les conséquences que cela peut avoir.

- Des mots d'enfants sur le bonheur.

Des avis sur ces billets (ou sur d'autres) ?


vendredi 21 mars 2014

La chute des géants

Edit du 29/04/2014



Grâce au blog de Bianca, j'ai découvert le challenge du blog Thefrenchbooklover auquel j'ai décidé de participer. Il s'agit d'un challenge sur La Première Guerre Mondiale dans lequel sont acceptés tous les écrits (romans, BD, documentaires, biographies, albums ... ainsi que livres audio, films, expositions ...). Il y a plusieurs niveaux pour ce challenge, j'ai donc pas mal hésité pour choisir finalement le niveau Alain Fournier qui m'engage à lire et publier sur 10 à 15 documents avant le 11 Novembre 2018 ! 




Quatrième de couverture :  A la veille de la guerre de 1914-1918, les grandes puissances vivent leurs derniers moments d'insouciance. Bientôt la violence va déferler sur le monde. De l'Europe aux Etats-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s'unir, se déchirer. Passions contrariées, jeux politiques et trahisons... Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments à travers le destin de personnages exceptionnels... Billy et Ethel Williams, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles pour s'aimer, pour survivre, pour tenter de changer le monde. Entre saga historique et roman d'espionnage, intrigues amoureuses et lutte des classes, ce premier volet du Siècle, raconte une vertigineuse épopée où l'aventure et le suspense rencontrent le souffle de l'Histoire...

Mes ressentis et mon avis : 

Avoir envie de porter de belles toilettes et des grands chapeaux.
Se demander ce que serait la vie avec des valets et des bonnes de chambre ... ou en étant domestique.

Se replonger dans l'Histoire. Comprendre différents points de vue (anglais, allemand, français, russe, américain ...).
Redécouvrir la dureté de la guerre. Être sous tension, avoir peur pour eux : ceux qui sont à la guerre et ceux qui restent à les attendre.

En apprendre un peu plus sur le féminisme en Grande - Bretagne.
Lire avec horreur les atrocités commises en Russie.

Des histoires de famille. Des histoires d'amour. Des histoires d'amitié. Des histoires d'argent.

Avoir peur de l'avenir: Et si avec le temps on oubliait ... et que ça recommençait ?

Lire , lire, lire, sans vouloir s'arrêter ... Lire , lire, lire , comment ça, c'est déjà fini?

Malgré le volume imposant de ce livre, il se lit très bien. Le début m'a semblé un peu long, l'atmosphère étouffante et un peu glauque des mines ne m'a pas embarquée tout de suite. Après ces quelques pages, j'avais du mal à arrêter ma lecture. On s'attache aux personnages et à leur histoire. On a peur pour eux et on est en colère! En colère contre ces dirigeants qui ont soutenu la guerre, en colère contre les officiers qui n'avaient pas de tactique, en colère contre cette guerre tout simplement. Le plus dur, c'est de voir au fil des pages, l'absurdité de la guerre. La plupart des gens ne savaient pas pourquoi les pays étaient en guerre et la majorité ne se rappelait même pas comment elle avait commencé ... 

C'est sans aucun doute, un livre à lire ! 
J'ai commencé le deuxième volet et il est tout aussi passionnant ! 

jeudi 20 mars 2014

LE cookie [Défi du Jeudi]


A. adore les cookies ... Elle aime les cookies du supermarché, ceux qui ont des énormes pépites de chocolat. Elle aime les cookies qu'elle fait avec sa maman, même ceux qui sont tout durs et brûlés dessous ! 
Elle aime les cookies à n'importe quel moment de la journée, le matin, l'après-midi ... 

Alors, une des premières choses que sa maman a fait pour qu'elle joue à la dînette, naturellement : Un cookie! Par - contre, celui-là, il n'est pas terrible en bouche ! 


** Cookie en feutrine inspiré de Pinterest

C'était ma participation au défi de Sysy in the city et de Macyma

mercredi 19 mars 2014

Se surpasser [Être mère #5]



Être mère ... c'est réussir à se traîner le popotin à la bibliothèque un lendemain de cuite !

No Comment ...

Une participation rapide et sans équivoque pour Babidji . 

mardi 18 mars 2014

LOVELY BLOGS #5



Elle est un peu en retard cette semaine. C'est qu'elle n'a pas eu beaucoup de temps ces derniers jours, il a fait beau ! La semaine dernière, elle a quand même réussi à lire ses mails et retenu ceux qu'elle a le plus aimé, ceux qui lui ont le plus parlé. 

Passionnée de lecture, elle a mis dans sa PAL(ou devrais - je dire dans sa Pile de livres à acheter!) un nouveau roman : La mort s'habille en crinoline et a trouvé très intéressant ce nouveau magazine : Nine (même si elle n'habite pas à Montpellier).

Elle a adoré les photos de Légos si bien mis en scène et les jolies choses de la Little fashion week . Elle se dit que c'est bien de regarder de loin !

Elle s'est retrouvée dans les billets de Croque Madame et de Mademoiselle Farfalle.

Enfin, elle a adoré les mots de Marjoliemaman.

Bonne semaine ! 

lundi 17 mars 2014

7 jours et des merveilles #13

Une semaine de soleil, on attendait ça avec impatience. Aller sur la plage sans un vent glacial qui nous fouette le visage, ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé. C'est avec bonheur que nous avons pris le chemin qui mène à la mer, presque tous les jours.
Une journée incroyablement belle nous a permis de mettre nos petits petons dans l'eau même si elle était un peu froide et de pique - niquer avec Tonton et Mamia (parce que le sandwich au pâté, c'est trop bon!). 
J'ose dire que le printemps arrive et avec lui, ses belles fleurs ... 







lundi 10 mars 2014

LOVELY BLOGS #4



Je me balade, il fait beau. Je marche sans effort, comme si une force invisible me poussait. Autour de moi, je vois des ballerines. Je n'ai jamais fait de danse classique, j'aurai tellement aimé ... Je passe aux abords d'un parc, j'entends des rires d'enfants : il y a un spectacle de marionnettes

Au loin, il y a une lumière vive. On dirait qu'elle m'attire à elle, ça brille. Je m'approche, je suis devant une pâtisserie. Dans la vitrine, je ne peux compter toutes les gourmandises qui me font de l'oeil. J'essaie d'ouvrir la porte de la boutique mais je n'y arrive pas. 

Sans prévenir, il se met à pleuvoir. Je trouve rapidement un porche sous lequel m'abriter. Derrière moi, il y a une petite cour: des enfants y jouent, sautant dans les flaques. Qu'est-ce qu'on peut être bizarre quand on est enfant, je veux dire, quel plaisir y trouvent-ils, c'est désagréable la pluie et fortement embêtant d'avoir les pieds mouillés ... Je sursaute, une grosse voix derrière moi crie : "Lili, viens par là!". La petite fille se retourne et regarde celui qui semble être son père avec défi avant de répondre "Non! J'attends maman". Ah ... les relations père - fille ...

Je continue mon chemin sous un soleil timide qui tente de percer les nuages. Je pense à ma fille. Bientôt, elle aura 2 ans . Je pense à sa fête d'anniversaire, à ce qui lui fera plaisir. L'autre jour, j'ai vu un cahier de coloriage très original. Pourquoi pas? Ou alors, je pourrai lui créer un petit objet sympa comme ce hibou ? Je ne sais pas. De toute manière, en ce moment je ne suis sûre de rien . 

Je ne me sens pas bien. Je ne sais même plus où je suis, ni où je vais. J'ai mal aux yeux, je suis éblouie par le soleil d'hiver et puis j'ai froid...tellement froid. 

J'ouvre les yeux, je me réveille doucement. C'était un rêve. De la cuisine, je sens l'odeur du chocolat chaud . 

Pour accéder aux billets, cliquez sur les mots en violet. 

dimanche 9 mars 2014

Soleil d'hiver

Malgré le beau temps, ils ne tardèrent pas à trouver une place. La saison n'étant pas commencée, le parking était à moitié vide. La petite fille était heureuse : elle avait pu ressortir de la cave son beau chariot, celui qui contenait ses jouets de plage. Comme elle était fière ! Sur le chemin qui menait à la plage, elle marchait, seule derrière ses parents, tirant son précieux caddie comme s'il s'agissait d'un trésor. 
Pas un souffle de vent sur la promenade de Port-Maria. Des promeneurs de tous âge venaient profiter du retour de soleil, espérant sans doute secrètement qu'il ne partirait pas de sitôt ... 
La petite fille suivait ses parents. La plage ayant subi des dégâts à cause de la tempête, il fallait rejoindre l'autre côté. 
Des enfants jouaient déjà sur le sable. La petite fille les regarda un instant puis s'installa à côté de sa maman. Son papa sortit du chariot son sceau, son arrosoir, sa pelle et son râteau. 

" On fait un château Papa!"

La petite fille, pas encore consciente des saisons, eut la déception de ne pas pouvoir aller jouer dans l'eau. Mais c'était quand même très amusant de courir avant que les vagues ne nous rattrapent, de faire la cueillette des coquillages ... 

Le soleil déclinait peu à peu. Il était temps de rentrer mais la petite fille n'en n'avait que faire. Elle était bien, là, avec son château de princesse. 

"Au revoir" ! 





samedi 8 mars 2014

Boubou le hibou

Boubou le hibou ne savait pas où aller. Ereinté par sa longue nuit de recherche de nourriture, il cherchait un endroit pour dormir. 

Il essaya un canapé:


C'était doux et confortable. Quel bonheur tout ce moelleux ! Malheureusement, il n'était pas bien caché. Tout le monde le verrait, il ne serait jamais tranquille. 

Boubou le hibou continua alors son chemin. 

Là, ça sera parfait. Même si les branches sont dépourvues de feuilles, c'est l'endroit idéal pour un hibou. 

Il s'installa et s'endormit ... comme un hibou!

Bonne nuit Boubou! 


*Création en feutrine fortement inspirée de Pinterest 

vendredi 7 mars 2014

Crise identitaire


Lorsque j'ai commencé ce blog, j'y faisais parlé mon bébé. Ce que j'écrivais me plaisait.
J'ai très vite dévié de ma trajectoire en écrivant tantôt en tant que maman, tantôt en tant que "bébé". Etant donné que je ne le précisais pas à chaque fois, cela pouvait sembler "bizarre".

Parfois, je publie beaucoup de billets par semaine. Parfois, rien pendant plusieurs jours, la vie étant faite de moments réels aussi !

A force de lire des blogs, j'ai commencé aussi à participer à des rdv chaque semaine ou chaque mois. Des rdv que j'aime beaucoup et que je continue quand j'ai le temps et l'inspiration.
A force de lire des blogs, j'ai sans doute été influencée par certains. 
A force de lire des blogs, c'est comme si je voulais devenir pareille, une sorte de clone de blog (je ne parle pas de plagiat bien sûr)...
A force de lire des blogs, je crois que je me suis un peu perdue moi - même !

Maintenant, je ne sais plus si je fais vraiment ce que je veux ou si je suis inconsciemment guidée par des forces obscures ...
Maintenant, je ne sais plus si ce blog me ressemble. 
Maintenant, il faut que je réfléchisse ...

Que je réfléchisse et que je retrouve mon identité (ou que je la trouve peut-être).





jeudi 6 mars 2014

Vous avez dit "Bizarre"?

Des jours et des jours qu'il pleut. Par la fenêtre, c'est toujours le même spectacle : des essuies - glaces qui s'affolent, des parapluies de toutes les couleurs, un ciel gris ... On assiste à ce spectacle, impuissants. On soupire en se demandant quand cela va bien pouvoir s'arrêter. 

En tant que Maman ou Papa, on s'en fiche un peu (jusqu'à un certain point), on trouve toujours des occupations : lire un bouquin, surfer sur le net, faire la sieste, jouer à Candy Crush
Quand on est une petite fille ou tout simplement un enfant, bizarrement, c'est plus compliqué. 

Bizarrement, l'enfant a envie d'aller courir. Il pourrait d'ailleurs aller courir sous la flotte, ça ne le dérange pas! Nous, d'une part, on n'a pas envie de courir alors en plus, sous la flotte: "T'as trop cru" (expression des années 2003 - 2004 ^^). 
Compromis : On fait la course dans le couloir de l'appartement. (On court moins longtemps et en plus, il fait beau dans l'appartement!). 

Bizarrement, l'enfant n'a pas envie de lire un livre tout l'après - midi. L'enfant aime les livres mais au bout d'un moment l'enfant en a marre. Au bout d'un moment, l'enfant ne t'écoute plus. Il a même envie de crier parfois pour te dire : "C'est quoi tout ce calme bordel?". 
L'idée : Remplir sa bibliothèque à ras-bord pour qu'il n'ait pas le temps de tout regarder avant le repas du soir. Mais, pas sûr que ça fonctionne. 

Bizarrement, l'enfant ne peut pas jouer tout seul tout l'après - midi. L'enfant a besoin de toi, l'enfant te réclame, l'enfant te veut (alors que tu y es presque, tu allais terminer le niveau 375 de Candy Crush!). 
Compromis : Suspendre ta partie le temps de faire une activité ou un jeu avec ton enfant. Oui, il est important de prendre du temps avec ton enfant (ah bon, tu ne le savais pas?). L'enfant est content et peut se remettre à jouer seul ensuite (et tu peux reprendre ta partie lecture). 

Bizarrement, l'enfant a envie de parler très fort. Dehors, il peut s'en donner à coeur joie, il s'exprime à gorge déployée sans qu'on ne s'en rende compte (ou presque) alors que dedans, on s'empresse de réfréner ses pulsions gorgiennes. 
Compromis : mettre de la musique, chanter, danser pour faire exploser la cocotte une bonne fois pour toutes. (Oui tu dois encore laisser ta partie en suspens!).Ou: faire le fou (ou la folle) avec son Papa. L'enfant devient une autre personne avec son papa. 

Bizarrement, l'enfant est quand même fatigué le soir ! OUF! 

Après ces journées difficiles, on continue à regarder par la fenêtre. On espère THE rayon de soleil, celui qui tiendra toute la journée, qui nous donnera le sourire, la pêche et l'envie (l'envie d'avoir envie!).


Et si on partait dans un endroit où il y a du soleil tout le temps? 

mercredi 5 mars 2014

Les gourmandises de Février

Ce mois - ci, seulement 3 gâteaux présentés. D'une part parce que le mois de Février est plus court (l'excuse à 2 balles) mais surtout parce qu'on a refait plusieurs fois les mêmes (dont nos fameux muffins au Nutella qu'on adore et le moelleux au chocolat). 

En Février, on a testé:

- le cheesecake de Baby meets the world . Maman et Petite Chip ont aimé mais en quantité limitée (on en mangerait pas tous les jours ...). Papa n'aime pas à cause du Piladelphia et Papy a aimé. 
Il en faut pour tous les goûts!
Note : 2,5 /5 (chez nous, par rapport au nombre de personnes qui ont goûté).

- le moelleux au chocolat pour la Saint - Valentin (le détail ici). On adore, on en mangerait tous les jours ! 
Note : 5/5

- les muffins aux speculoos de Milie C'est quoi ce bruit . Pas mauvais du tout ! 
Note : 4/5

En photos




Rdv le mois prochain ! 

mardi 4 mars 2014

Mon petit théâtre de marionnettes

Un carton, de la peinture, un peu de tissu et de la feutrine, et voilà un petit théâtre de marionnettes pour se raconter des histoires. 
Pour l'instant, c'est maman qui fait le show mais ça ne va pas durer. 








Qu'en pensez-vous? 

lundi 3 mars 2014

LOVELY BLOGS #3



Voici mon 3ème rdv dans lequel je partage les billets préférés de la semaine. J'ai un peu triché puisque je ne les ai pas tous partagés sur les réseaux sociaux car je suis partie tôt en week-end. J'avais tellement de mails en rentrant que je n'ai pas pu tout lire à fond mais il y en a quand même qui m'ont interpellée.

Pour accéder aux blogs, cliquez sur les mots soulignés. 

Une belle nouvelle : Le destin d'une moquette

Ma p'tite tribu nous raconte l'amour et plus particulièrement l'amour de soi.

Un joli DIY chez Elisa, trop joli !

De beaux petits instants chez Prune et Violette.

Si vous pouvez aider Malova et sa petite puce : un début de phobie sociale ?

 Et parce que j'aime cet humour.

Je vous souhaite une bonne lecture ! A la semaine prochaine!

dimanche 2 mars 2014

Photo de la semaine #15 [Fête des grands-mères]

Pour la fête des grands-mères, une envolée de coeurs : 


Et oui, vous ne l'avez certainement pas loupé, c'est la fête des grands-mères ! Comment ça c'est commercial? 

Sur une idée vue chez Magasaly , on a réalisé des cartes (des, parce qu'on a plusieurs mamies!): méli-mélo de coeurs avec un rouleau de papier toilette!

Alors, bonne fête à toutes les mamies , mémés, mamés, mamia, mamou , etc... 

Le courage d'une mère

Le combat d'une mère, qui, condamnée à une mort imminente, se démène pour trouver une famille d'accueil qui s'occupera et proté...